De Washington à Bruxelles, mais aussi d’Ottawa à Dublin, la pression se fait toujours plus forte sur les géants de la technologie. Les autorités de régulation européennes et américaines lancent de nouvelles enquêtes contre Facebook et Google, accusés non seulement de pratiques anticoncurrentielles, mais aussi de négliger la vie privée de leurs utilisateurs. Après plusieurs annonces officielles ces derniers jours, l’étau devrait se resserrer davantage ces prochaines semaines au niveau européen.