Finance

Deux ex-traders de Deutsche Bank condamnés aux États-Unis dans le scandale du Libor

Accusés d’avoir soumis des données «frauduleuses» visant à tronquer le taux Libor à leur avantage, ils ont été condamnés pour fraude et association de malfaiteurs. Leur sentence sera prononcée ultérieurement

Deux ex-traders de Deutsche Bank ont été condamnés mercredi pour avoir manipulé le Libor, un taux qui sert de référence à des quantités énormes de produits financiers, selon un communiqué du ministère américain de la Justice.

Matthew Connolly, 53 ans, qui supervisait l’activité de trading à New York, et Gavin Black, 48 ans, en charge du courtage de produits dérivés à Londres, étaient accusés d’avoir soumis des données «frauduleuses» visant à tronquer le taux Libor à leur avantage.

Ils ont été condamnés par des jurés devant un tribunal de New York pour fraude et association de malfaiteurs. Leur sentence sera prononcée ultérieurement, a indiqué le ministère.

«Matthew Connolly et Gavin Black ont miné l’intégrité de nos marchés financiers en manipulant le Libor, qui est très largement considéré comme le nombre le plus important du monde des finances en raison de l’impact qu’il a sur des milliers de milliards de dollars de produits financiers», a accusé Brian Benczkowski, procureur général adjoint.

Les autorités «mèneront des enquêtes sans concession et poursuivront les individus et les institutions financières qui se livrent à ce genre de dérives», a-t-il mis en garde.

Le Libor est un taux interbancaire fixé à Londres qui sert de référence pour de nombreux produits financiers représentant des sommes colossales dans le monde entier.

Le scandale avait éclaté au grand jour en 2012 avec la banque britannique Barclays et a, depuis, éclaboussé les plus grands établissements financiers du globe dont Deutsche Bank mais également la Société Générale, qui a payé en juin une lourde amende pour solder le litige avec les autorités américaines.

Publicité