Deux initiatives visent à priver l’agriculture suisse de moyens de production pourtant essentiels à la protection des cultures. Cette euthanasie agraire devrait être effectuée par la suppression de paiements directs aux agriculteurs qui n’apporteraient pas la preuve d’une production sans pesticides ou alors par l’interdiction de l’usage de tout pesticide de synthèse dans la production agricole en Suisse, et à l’étranger dans la production de denrées qui seront importées.