Deux sociétés actives dans des technologies de pointe se sont vues remettre jeudi le prix BCN Innovation 2016 devant quelque 500 invités à Neuchâtel. Sélectionnées parmi 21 dossiers, les entreprises Bright Sensors et Coat-X, basées respectivement à Neuchâtel et à la Chaux-de-Fonds, se partageront cette année le montant total de 300 000 francs attribué par la Banque cantonale Neuchâteloise (BCN).

Parmi les critères retenus, les sociétés ont été jugées en fonction de la qualité générale de leur projet, de son caractère innovant mais aussi des retombées potentielles pour le canton, ont expliqué les organisateurs. La récompense, l’une des plus importantes de Suisse dédiée à l’innovation, doit «servir de tremplin pour les projets du canton de Neuchâtel», souligne la BCN. En comparaison, le prix W.A. de Vigier, remis chaque année à Soleure, s’élève à 100 000 francs pour les cinq lauréats.

Lire aussi: Kizy Tracking traque l’envoi de colis

Bright Sensors fabrique un nouveau type de capteurs permettant de mesurer la qualité du gaz naturel, une source d’énergie jugée prometteuse en raison de son abondance et de sa combustion propre. Principale difficulté: compte tenu de la diversité des sources de gaz existante, sa qualité peut varier de façon significative selon son origine. Il est dès lors important pour les fabricants de disposer d’appareils fonctionnant de manière fiable quelle que soit la qualité du gaz proposé. Dans ce but, le capteur développé par Bright Sensors a l’avantage d’être compact, bon marché et de conception simple, a estimé le jury présidé par le professeur à l’EPFL Michel Declercq.

Promouvoir le savoir-faire de la région

De son côté, Coat-X a élaboré des solutions techniques originales d’encapsulation de dispositifs électroniques. Celles-ci doivent pouvoir protéger des modules électroniques contre des conditions environnementales contraignantes, occuper le moins de place et être aussi biocompatible lorsqu’il s’agit d’applications biomédicales. C’est pour répondre à ces exigences que Coat-X a développé une technologie de revêtements ultra-fins, hermétiques et biocompatibles destinée à des applications médicales et industrielles. La technologie de la jeune pousse permet de réaliser des circuits flexibles avec une haute protection contre la corrosion. Autre point relevé par le jury: la technologie et le savoir-faire de Coat-X se basent essentiellement sur les compétences microtechniques de la région.

A noter que le jury a aussi retenu deux autres sociétés parmi les finalistes, à savoir Idonus (microtechnique) et Micro-cameras & Space Exploration (microcaméras pour l’espace).