Mais pourquoi Pékin voudrait-il mettre ses géants technologiques au pas? En novembre, les autorités de surveillance avaient bloqué in extremis l’entrée en bourse d’Ant, propriétaire de la plateforme de paiement en ligne Alipay, appartenant au groupe Alibaba de l’homme d’affaires Jack Ma, l’accusant de pratiques monopolistiques et de vouloir devenir un mastodonte incontrôlable. Elles viennent de remettre ça. Trois entreprises chinoises du numérique ont été mises sous enquête concernant leurs pratiques en matière de protection des données.