On peut l’affirmer: le Parti communiste chinois, qui tient son Assemblée nationale annuelle ces jours à Pékin, représente un défi de taille pour les Etats-Unis et ses alliés européens et asiatiques. Le 14e Plan quinquennal qui y sera validé en fin de semaine par les 3000 délégués prône la croissance à long terme et l’autosuffisance dans les technologies critiques comme l’intelligence artificielle, la robotique et les super-ordinateurs. Autant dire que la désormais deuxième puissance mondiale entend poursuivre son chemin, malgré de nombreux obstacles.

Lire également: L’Occident tenté de mettre la Chine à l’index