Debout sur le toit de sa Lexus, une division de Toyota, Song Mo défonce le pare-brise à coups de barre de fer. «J’ai honte de conduire cette voiture, dit-il devant une rangée de drapeaux coréens. Boycottons le Japon ensemble!» Cette scène, tirée d’une vidéo devenue virale en Corée du Sud, démontre l’ampleur du fossé qui s’est ouvert entre les deux voisins est-asiatiques.

Dernier épisode en date dans ce litige, le Japon a annoncé vendredi qu’il retirerait la Corée du Sud de sa «liste blanche» des partenaires commerciaux de confiance.  Quelques heures après, Séoul a répliqué par une mesure de la même nature contre Tokyo. Il s’agit, d’un côté comme de l’autre, de renforcer les contrôles des exportations.