Catapultés dans l’ère du «tout à distance» du fait de la conjoncture sanitaire, certains encensent cette communication d’un type nouveau et d’autres la vouent aux gémonies.

Une chose nous semble certaine: même le bon animateur qui excelle dans la communication dite «présentielle» doit «revoir sa copie» s’agissant de communication à distance.

Travail à distance ne signifie pas ennui à distance. Les échanges visuels entre personnes situées dans des lieux différents sont heureusement facilités grâce aux progrès technologiques qui rapprochent et rassemblent les individus en leur permettant de participer presque «comme de vrai» à des réunions, des séminaires ou des cours.

Une intervention en présentiel qui produit sur les participants le même effet que la piqûre d’une mouche tsé-tsé a peu de chances de se transformer en une séance passionnante grâce à la baguette magique du travail à distance. Intéressons-nous donc aux moyens à utiliser pour captiver un auditoire.

Co-créer sa réunion

De nouvelles règles pour une approche nouvelle: tel Socrate qui faisait «accoucher les esprits», l’animateur pourra réinventer la participation de son public en «co-créant» la réunion ou la formation avec lui. Les participants deviennent ainsi eux-mêmes des co-animateurs responsables. Prenons le cas d’une formation à la vente. Le professeur demandera à chaque élève ou groupe d’élèves, puisque les fonctionnalités des outils à disposition offrent des possibilités quasiment illimitées de travail en groupes, de réfléchir à chacun des thèmes traités. Ce n’est qu’après avoir invité les étudiants à partager le résultat de leurs réflexions qu’il complétera leurs propos par des apports techniques et des exemples concrets et pratiques. L’enseignement et, plus généralement, le travail à distance supposent une forte implication de chacun.

Intervenir à distance nécessite une préparation et une organisation rigoureuses. La personne talentueuse et charismatique va peut-être exceller dans son «show» en présentiel. A distance, les règles du jeu changent. Préalablement à la réunion ou au cours, l’animateur aura envoyé des documents, y compris l’ordre du jour, précisant ce qu’il attend. Après le cours ou la réunion, il va non seulement adresser les documents partagés ainsi que les informations complémentaires promises, mais se tiendra à la disposition de chaque personne, assurant ainsi «l’après-vente» de son intervention.

Cette nouvelle approche nécessite aussi des qualités humaines accrues: il est essentiel de penser à féliciter et à encourager celles et ceux qui ont participé. Ils sentent si leur animateur est là avec plaisir et aussi comment il les considère.

La formation, ou l’animation de réunions, à distance constitue une formidable opportunité de créativité. Il s’agit d’un «sport» nouveau et la meilleure attitude consiste à être tournés vers l’avenir et à tout faire pour relever un défi fantastique qui aura pour effet de muscler nos neurones.

Lire aussi: Le télétravail est apprécié mais a ses limites