«La voiture électrique est une aberration», c’est le titre d’une interview publiée en 2011 par Le Temps, revenue sur le devant de notre site le week-end dernier dans la liste des articles les plus lus. Dans cet entretien, Lino Guzzella, professeur à l’EPFZ, interrogé sur l’avenir de la voiture électrique, estime, données à l’appui, que celle-ci ne devrait pas émerger dans les vingt prochaines années. Pointant une autonomie restreinte, le temps de chargement des batteries et leur coût, il considère que les véhicules électriques devraient rester l’apanage d’une petite minorité.

Mais dix ans plus tard, comme nous l’ont fait remarquer plusieurs lecteurs, ces données ne sont plus à jour. Ce n’est pas la première fois que ce texte est exhumé des limbes d’internet mais deux jours avant la votation sur la loi sur le CO2, il nous semblait important de revenir sur la question de la voiture électrique et de son rôle dans la diminution des émissions polluantes.