Depuis dix ans le Forum économique mondial (WEF) publie chaque année son indice de la transition énergétique. Ce dernier évalue la progression de 115 pays dans ce domaine. Dans son rapport 2021 publié mercredi, la fondation note que 92 d’entre eux ont progressé durant la décennie passée. Toutefois, seulement 13 d’entre eux ont réalisé des progrès constants. Dans ce classement, la Suisse occupe la quatrième place et s’est maintenue dans le top 5 sur l’ensemble de la période.

«On peut voir le verre à moitié plein ou à moitié vide, estime Roberto Bocca, responsable des questions énergie et matériaux au WEF. Il n’y a que 13 pays qui affichent des gains constants sur la décennie mais parmi eux il y a la Chine. Nous avons aussi observé une amélioration substantielle en termes d’accès à l’énergie, notamment en Asie, et l’intensité énergétique nécessaire pour produire un point de PIB a diminué.» Pour évaluer les pays, l’indice prend en compte leurs performances sur trois grands points: le développement et la croissance économiques, la durabilité environnementale, ainsi que la sécurité et l’accès à l’énergie.