La banque suisse UBS va payer plus de 10 millions de dollars (8,74 millions d'euros) d'amende et de pénalités pour avoir sciemment contourné la priorité donnée aux particuliers dans l'achat d'obligations municipales, selon un communiqué du gendarme boursier américain (SEC) publié lundi.

Le régulateur reproche à la banque d'avoir vendu des obligations municipales à des investisseurs qui les revendaient immédiatement pour faire du profit, passant ainsi outre la priorité devant être donnée aux particuliers dans la vente de ce type de placement.

Lire aussi: UBS met la barre moins haut en 2020

«Sur une période de quatre ans, UBS a indûment attribué des obligations destinées aux clients particuliers à des parties connues dans le secteur sous le nom de «flippers», qui ont ensuite immédiatement revendu (...) les obligations à d'autres courtiers en faisant un profit», a détaillé le gendarme boursier dans son communiqué.

La banque a «facilité plus de 2000 transactions», et a même pu en bénéficier pour son propre compte. UBS, qui n'a ni reconnu ni contesté les faits, a accepté de payer 10 millions de dollars pour mettre fin à la procédure, a encore précisé le SEC.