Trois mois de manifestations antigouvernementales ont plongé Hongkong dans la crise la plus profonde depuis des décennies, frappant l’économie et le marché boursier du troisième centre financier mondial déjà plombés par les effets de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis. Le dollar de Hongkong (HKD), arrimé au dollar américain (USD), montre aussi des signes de faiblesse à mesure que les troubles s’intensifient, au point que certains s’interrogent sur sa capacité de résistance.

Lire aussi: L’opposant à Pékin Joshua Wong est à Berlin