Martin Vetterli et Joël Mesot. Les présidents des deux Ecoles polytechniques fédérales signent la préface de Deeptech Nation. Rien que ça. C’est qu’en passant au peigne fin le développement, l’état et surtout les enjeux qui attendent l’économie suisse Dominique Mégret a vu juste, appuyant sur le talon d’Achille de la championne du monde de l’innovation: la valorisation commerciale des avancées scientifiques et technologiques, notamment dans ce que le milieu appelle la «deeptech», la technologie basée sur la recherche.