Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Donald Trump signant les décrets sur l'acier et l'aluminium avec des ouvriers américains, 8 mars 2018.
© MANDEL NGAN

commerce

Donald Trump déclare la guerre commerciale mondiale

Tout en évoquant de possibles négociations par pays, le président américain a signé jeudi soir les décrets imposant les hausses de taxes douanières sur les métaux. Il est immédiatement critiqué par son propre camp

La guerre commerciale redoutée ces derniers jours va commencer. Le président américain Donald Trump a signé ce jeudi soir (heure européenne) des décrets portant les taxes douanières à hauteur de 25% sur les importations d’acier et de 10% sur celles d’aluminium, taxes qui exemptent toutefois le Canada et le Mexique. Elles entreront en vigueur dans quinze jours.

Donald Trump impose ces montants en ignorant les mises en gardes répétées de nombre de ses alliés, Union européenne en tête, sur les risques d’une guerre commerciale aux conséquences imprévisibles.

Lire aussi: Guerre commerciale: l’UE prépare sa riposte, Washington temporise

Après plusieurs jours d’intenses spéculations, le président américain a signé, depuis la Maison-Blanche, les documents controversés qui marquent un net virage protectionniste, treize mois après son arrivée au pouvoir.

Une «agression contre notre pays»

«L’industrie américaine de l’acier et de l’aluminium a été dévastée par des pratiques commerciales étrangères agressives», a fustigé Donald Trump depuis la Maison-Blanche. «C’est une véritable agression contre notre pays», a-t-il martelé.

Le dispositif prévu pour officialiser ces tarifs douaniers prévoit que des négociations pourront s’ouvrir avec les pays tiers afin de déterminer des «moyens alternatifs» pour protéger la sécurité nationale américaine et «modifier de manière flexible» ces droits de douane, a-t-il ajouté.

Lire également: Guerre commerciale: la pression monte autour de Donald Trump

Le républicain Paul Ryan dénonce la décision de Donald Trump

Le président républicain de la Chambre des représentants américaine, Paul Ryan, a dénoncé la décision du président Donald Trump d’imposer ces taxes.

«Je suis en désaccord avec cette décision et j’en crains les conséquences imprévues», a déclaré Paul Ryan dans un communiqué, tout en saluant l’exemption accordée pour le Canada et le Mexique.


L’UE répliquera sur les jeans, entre autres

L’UE a promis de taxer lourdement des dizaines de produits américains, dont le tabac, le bourbon, les jeans ou les motos, dès lors qu’elle serait touchée par les décrets pris ce jeudi soir. La Commission européenne a établi une liste d’articles parfois emblématiques, évoquée cette semaine.

Il s’agit de produits fabriqués sur le territoire américain et non pas vendus par les marques américaines – qui sont eux susceptibles d’être fabriqués partout dans le monde.

Ces produits sont listés selon une nomenclature douanière très précise, qui ne cite aucun nom de marque ou d’entreprise, même si le président de la Commission Jean-Claude Juncker a lui-même évoqué la semaine dernière Harley-Davidson et Levi’s.

L’Union européenne a exporté 5,3 milliards d’euros d’acier et 1,1 milliard d’euros d’aluminium vers les Etats-Unis en 2017.

Les contre-mesures européennes sur les produits de la liste visent à compenser à hauteur de 2,8 milliards d’euros les dommages que causeraient à son industrie les taxes américaines, un chiffre «mesuré», selon la Commission, qui tient à ce que la procédure respecte pleinement les règles l’Organisation mondiale du commerce. (AFP)


Pékin dénonce une «attaque délibérée du système commercial multilatéral»

La Chine a fait part vendredi de sa «ferme opposition» aux droits de douane imposés par Donald Trump. «L’abus de la clause de sécurité nationale par les Etats-Unis constitue une attaque délibérée du système commercial multilatéral incarné par l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et aura certainement un impact grave sur l’ordre commercial mondial», a estimé le Ministère chinois du commerce dans un communiqué. «La Chine s’y oppose fermement.»

La Chine est le premier producteur mondial d’acier et d’aluminium mais sa production ne représente qu’une petite partie (2,7% du total pour l’acier et 9,7% pour l’aluminium) des importations américaines, loin derrière celles du Canada, du Brésil ou de l’Union européenne.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)