Durant sa campagne électorale, Donald Trump a fait preuve d’un style pour le moins agressif, caractérisé par des propos peu nuancés et souvent même outranciers. Ses déclarations parfois tonitruantes ont en outre manifesté une attitude sexiste et xénophobe.

Qui plus est, ses prises de position en tant que président sont le plus souvent l’expression de réactions à chaud, limitées aux 140 signes imposés par la formule tweet. Son style dans la conduite des affaires n’a en outre fait que renforcer ces critiques en raison du caractère chaotique de la gestion de son administration: départs de nombreux conseillers et collaborateurs, réactions et décisions intempestives. Ainsi, dans une majorité des grands médias américains et internationaux, les qualificatifs du type «violent», «instable», «imprévisible» n’ont pas manqué pour caractériser ce nouveau président.