Donald Trump, maître du cartel? On pourrait le penser au vu des fréquentes remises à l’ordre du locataire de la Maison-Blanche, adressées par tweets interposés, à l’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP). Jeudi, le président américain a instamment prié ses membres d'ouvrir les vannes du brut pour faire baisser son cours. «Merci!» a-t-il conclu dans l’un de ses quinze gazouillis du jour.

Pas sûr que l’alliance menée par l’Arabie saoudite soit prête à lui offrir ce «service». Vendredi à la mi-journée, le cours du baril de Brent était en hausse de 1,09%, à 67,83 dollars. Et celui de WTI (brut léger) de 1,28%, à 60,06 dollars.