Donald Trump adore rédiger des tweets en majuscules, mais il sait aussi manier les petits caractères quand son intérêt l’exige. Le futur ex-président a lancé une campagne de financement participatif pour payer les frais liés à la contestation du résultat de l’élection présidentielle du 3 novembre. Mais en réalité, une bonne partie des fonds levés risque de servir à rembourser la dette contractée pour sa campagne de réélection.