Un an après l’avoir annoncé, Facebook a lancé la semaine passée un outil pour permettre à ses utilisateurs de contrôler les données qu’il exploite. Le nouvel outil, baptisé Off-Facebook Activity, est dans un premier temps lancé en Espagne, en Irlande et en Corée du Sud, avant un déploiement au niveau mondial.

En théorie, l’outil est intéressant puisqu’il permet de connaître l’utilisation faite des données récoltées par Facebook lorsque l’on visite d’autres sites, ainsi que leur provenance. Il sera aussi possible de bloquer une partie des données qui sont partagées et d’empêcher des sites tiers d’avoir accès à un historique des données. On le sait, via le login Facebook, le bouton «j’aime» ou «pixel Facebook», le réseau social est une pieuvre présente sur presque tous les sites que l’on consulte.