Combien de clients ou ex-clients d’UBS s’opposent encore au transfert d’informations vers la France, dans le dossier des données UBS saisies en Allemagne en 2013? Plusieurs dizaines de recours sont pendants auprès du Tribunal administratif fédéral (TAF). «Moins de 50», selon la cour, qui n’est pas en mesure de fournir davantage de précisions. Selon nos informations, une vingtaine de personnes visées par la demande d’entraide administrative française sont désormais représentées par un avocat et sont susceptibles d’avoir fait recours. L’Administration fédérale des contributions (AFC) n’a pas répondu à nos questions sur les éventuels recours, les accords internationaux qui règlent l’entraide contenant une clause de confidentialité.

Lire aussi: Affaire UBS: l’échange de données approche