François Mitterrand, ou le Front populaire revisité. Lorsque le visage du premier président socialiste de la Ve République française apparaît à 20 heures à la télévision, ce 10 mai 1981, une expression des années 1930 resurgit dans les couloirs du Parti socialiste, et plus encore place du Colonel-Fabien, le siège parisien du Parti communiste: «Les 200 familles». La vérité des chiffres vire, quelques jours plus tard, au cauchemar pour Jacques Delors, le nouveau ministre des Finances.

Lire aussi: «Le 10 mai 1981 n’a pas été une trahison politique, mais un jour de trahison fiscale»