Tous les bear markets ne se ressemblent pas. Ces phases de baisse des marchés ont en commun d’atteindre au moins 20% par rapport à leur sommet – nous en vivons une actuellement –, mais il en existe plusieurs types. Avec d’importantes différences concernant leur ampleur, leur durée et le temps nécessaire pour que les cours retrouvent leur niveau précédent. Selon le profil de bear market que l’on pense déceler actuellement, mieux vaut acheter immédiatement ou se préparer à encore douze ou dix-huit mois de baisse, nous apprend l’histoire.