Court-circuit

Des drones aux voitures autonomes, Google avance très vite

Le groupe a obtenu, aux Etats-Unis, la première certification pour un service de livraison par drones

Si l’on vous parle de livraison par drones, vous penserez peut-être d’abord à Amazon. Si l’on évoque les voitures autonomes, c’est sans doute le nom Tesla qui vous viendra en tête. Et pour cause. Les deux entreprises sont celles qui communiquent le plus à ces sujets. En 2013, Amazon prédisait que la livraison par drones allait devenir réalité d’ici à cinq ans. Une prédiction qui avait alors marqué les esprits… Mais qui ne s’est pas encore concrétisée. Et la semaine dernière, Tesla a annoncé le lancement, sans doute pour fin 2020, de robotaxis. Une nouvelle prédiction d’Elon Musk moyennement prise au sérieux.

Pendant ce temps, Google avance. Et vite. La semaine passée, Wing Aviation, une filiale d’Alphabet, la maison mère de Google, a obtenu aux Etats-Unis de la part de la FAA, le régulateur aérien américain, la première certification à une compagnie de livraison par drones. Du coup, Wing Aviation pourra être la première à lancer un service commercial de livraison de colis à Blacksburg, dans l’Etat de Virginie. En parallèle, Waymo, autre filiale d’Alphabet, est l’entreprise la plus avancée pour les voitures autonomes, avec un service de taxis en test depuis des mois en Arizona.