Il y en a qui collectionnaient les pin’s ou les pogs. Eux ramassaient les jolies pierres. «Je pense que cela remonte au jour où, en jouant, je suis tombée sur des grenats, de fines pierres rouges que l’on trouve en Norvège, où j’ai grandi», se souvient Miriam Racine.