VAUD

Economie romande. Airesis mise tout sur «ses» marques sportives

La société de participations a fini ses désengagements. Elle veut redorer Le Coq Sportif.

Airesis a enfin concrétisé sa stratégie. La holding montreusienne a fini de se désengager des participations dans lesquelles elle était minoritaire. Et peut désormais se concentrer sur les marques de sport.

Après avoir cédé son pôle immobilier et sa participation dans Business Document, Airesis vient d'annoncer la finalisation de la vente des 49% qu'elle détenait encore dans Ouat, une start-up lancée en 2003 et spécialisée dans les jouets éducatifs avec la marque Ouaps! L'activité de cette dernière sera poursuivie par les fondateurs de la société.

Mais pour Airesis, c'est bien une page qui se tourne. «Avec des actionnaires comme Robert Louis-Dreyfus (ndlr: ancien patron d'Adidas) et Yves Marchand (ndlr: ancien président de l'Olympique de Marseille), nos compétences se trouvent aujourd'hui dans le sport», explique Philippe Erard, président du conseil d'administration. Mais ce dernier s'empresse néanmoins de rappeler qu'à long terme, la holding va réinvestir dans d'autres biens de consommation.

En attendant, elle mise sur «ses» marques sportives, auxquelles elle veut donner une identité forte. A cet effet, elle a mis en place une nouvelle organisation. Les marques qui appartiennent à Boards & More (planches à voile, snowboard, etc.) sont ainsi séparées individuellement et organisées en trois unités d'affaires: Mistral, F2 et une dernière division multimarques (Fanatic, Ion, North Sails et North Kiteboarding, ces deux dernières sous licence).

Surtout, elle entend redorer Le Coq Sportif. Selon la publication spécialisée Sports Goods Intelligence, Airesis a injecté cette année 18 millions d'euros pour développée la marque française, qu'elle a également recapitalisée à hauteur de 17 millions d'euros. Alors que la concurrence est exacerbée, la tâche du nouveau CEO, Antoine Sathicq, s'annonce ardue. «Il faut regagner des parts de marché, explique Philippe Erard. Notre priorité est clairement la France, l'Italie et l'Espagne.» Actuellement centré sur les chaussures, Le Coq Sportif va également relancer des lignes textiles. A cet effet, il peut compter sur Yannick Noah comme ambassadeur et cherche d'autres sportifs pour le représenter.

Publicité