La croissance finlandaise, l'une des plus fortes de la zone euro, s'est accélérée à 5,5% en 2006, contre 2,9% en 2005. Sur un an, la hausse atteint 5,3% en données corrigées des variations saisonnières.

Il s'agit du plus fort taux de croissance enregistré par le pays nordique depuis 1997.

L'économie finlandaise a bénéficié l'an dernier de la forte progression des exportations (+10%), de la consommation (+2,3%) notamment privée (+3%), et des investissements (+5%). La forte hausse du PIB est également due à la reprise de la production dans le secteur papetier, l'une des grandes industries du pays.

Le gouvernement finlandais s'attend à une croissance de 3% en 2007.

La Suède quant à elle a connu en 2006 son plus fort taux de croissance depuis 1999, à 4,4%, sous l'effet notamment du dynamisme des exportations. En 2005, la progression était de 2,9%.

La consommation des ménages a contribué à la progression du PIB du dernier trimestre, tandis que les exportations se sont accrues de 9,3% et les importations de 8,2%.

On peut prévoir un ralentissement de l'économie suédoise dans le sillage de celui attendu de la croissance en Europe et aux Etats-Unis (de 2,7% de croissance en 2006 à 1,7% en 2007 pour la zone euro, et de 3,4% à 2,5% sur la même période pour les Etats-Unis). En 2007, la croissance en Suède devrait ainsi ralentir à 3,4%, essentiellement soutenue par la consommation des ménages.