Le débat n’est pas nouveau, mais le bilan de la Banque nationale suisse (BNS) qui continue d’enfler le rend toujours plus d’actualité. C’est du moins l’avis des économistes de l’observatoire de la BNS, qui publient un rapport sur le sujet ce mercredi. «On en parle depuis dix ans, c’est vrai, mais aujourd’hui, avec des réserves de 1000 milliards de francs, c’est différent, la BNS est dans une situation unique dans le monde», a estimé Yvan Lengwiler, professeur à l’Université de Bâle lors d’une conférence de presse.