tourisme

EHL: «Notre programme de master est une innovation mondiale»

L’Ecole hôtelière de Lausanne lance quatre certifications en une, sur trois continents. La nouvelle formation débutera en septembre 2015

«Notre programme de master est une innovation mondiale»

Tourisme L’EHL lance quatre certifications en une, sur trois continents

D’ici à 2022, l’industrie des métiers de l’accueil devrait représenter 10% des emplois mondiaux, selon le rapport du World Travel & Tourism Council’s Global Hospitality and Tourism Industry. Partants de cette perspective, l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL), le Conrad N. Hilton College de l’Université de Houston et la School of Hotel and Tourism Management (SHTM) de l’Université polytechnique de Hongkong (PolyU) se sont associés lundi pour proposer un programme de Master en Global Hospitality Business. Unique en son genre, le dispositif offre à un nombre limité d’étudiants une immersion professionnelle sur trois continents, assortie d’un master suisse et de deux autres certifications professionnelles internationales. Explications de Michel Rochat, directeur général de l’EHL.

Le Temps: En quoi consiste votre nouveau module de formation et pourquoi doit-il être considéré comme innovant?

Michel Rochat: Le programme qui est proposé est inédit en Suisse et dans le monde, car il s’agit d’un master consécutif à un bachelor, le plus pointu et le plus exigent du secteur. Il a pour typicité principale de mettre en commun trois établissements [à Lausanne, à Hongkong et à Houston], chefs de file de l’industrie du tourisme et de l’accueil. Le cursus permet ainsi de coupler une expérience internationale avec des savoir-faire plus locaux.

– C’est-à-dire?

– Les grandes chaînes hôtelières recrutent traditionnellement leurs hauts cadres dans les plus grandes écoles de ce monde. Ces dernières enseignent surtout la finance, le marketing, l’innovation, les ressources humaines et l’analytique d’affaires. Mais pas suffisamment, voire pas du tout, le métier de l’accueil, stricto sensu.

– Comment va s’articuler votre dispositif?

– Le programme intensif prévoit trois semestres en immersion dans chacun des campus associés. Il est complété de six mois de «stage», par petits groupes de trois étudiants de provenance différente, au sein d’entreprises multinationales. Cette étape, à forte composante duale, a pour objectif de permettre aux personnes impliquées de développer un projet professionnel – sous forme d’atelier, en tant que consultants – confié par de grandes chaînes hôtelières. Le mécanisme s’effectue en résidence, soit à l’intérieur de l’entreprise privée sollicitée.

– Qui a eu l’idée de cette nouvelle filière?

– L’initiative émane de l’EHL. Mais plus spécifiquement du marché et des étudiants eux-mêmes, demandeurs d’un bagage professionnel plus complet. L’industrie reproche souvent à ses nouveaux candidats de manquer d’une forte compétence d’accueil. Notre dispositif permet de parfaire les profils des futurs leaders hôteliers avec cette valeur ajoutée aujourd’hui cardinale.

– Quand est prévu le lancement de ce nouveau «tremplin professionnel» et combien d’étudiants sont censés en profiter?

– Le master débutera en septembre 2015. Il comptera environ 45 étudiants, soit une quinzaine par université.

– Combien coûtera cette formation?

– Les frais d’écolage dépendront de chaque établissement. Nous sommes encore en phase de consolidation des différents tarifs. Mais le prix devrait avoisiner les 100 000 francs pour l’ensemble du cursus. Au final, les étudiants seront titulaires d’un master HES-SO, et en même temps de deux autres certificats professionnels, soit une expertise sur trois marchés, cultures et réseaux académiques distincts.

Publicité