Les Etats-Unis et l’Union européenne (UE) ne seraient pas sur la même longueur d’onde concernant le choix du prochain directeur de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sise à Genève. En l'occurrence, il s’agira pour la première fois d’une directrice, les deux finalistes étant la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala et la Sud-Coréenne Yoo Myung-hee. Washington serait favorable à la candidate asiatique alors que Bruxelles préférerait sa concurrente africaine. A l’OMC, où les décisions sont prises à l’unanimité, le différend pourrait se terminer par un blocage.

Lire également: Une femme, asiatique ou africaine, dirigera l’OMC