Genève accueillera dans quelques mois le numéro un mondial des jeux vidéo. Electronic Arts (EA) a annoncé vendredi son intention d'y implanter son siège international pour l'édition. Au total, une petite centaine de postes devraient être créés. Une nouvelle qui tombe alors que EA traverse une phase difficile.

La nouvelle entité, qui devrait être opérationnelle dès l'été 2006, gérera les activités d'édition du groupe en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique Latine. Les activités de production et de designing des jeux vidéo resteront à Londres, et aussi bien entendu principalement à Redwood City, en Californie, siège mondial du groupe. «Les activités d'édition comprennent principalement les services de marketing, de finance et de ressources humaines, précise Tiffany Steckler, porte-parole de EA. Nous estimons que, lorsque notre siège sera pleinement opérationnel, une petite centaine de personnes y travailleront.» A priori, un tiers du personnel pourrait migrer de l'étranger.

Pourquoi avoir choisi Genève? «La ville est importante dans le secteur financier, et EA a aussi été attirée par les compétences présentes pour son département des ressources humaines, précise Pierre Jaquier, directeur de l'Office de la promotion économique du canton de Genève. Enfin, l'aspect multiculturel de la Suisse a séduit EA pour son département marketing.»

Interrogé par le site web spécialisé MCVUK.com, Gerhard Florin, futur responsable du siège genevois, estime que EA a été un peu trop concentré sur le Royaume-Uni: «Nous voulons être une véritable division internationale, donc nous avons migré vers un territoire plus neutre, sans doute le plus neutre de tous.»

Ventes en baisse

Cette implantation tombe à un moment délicat pour EA. Au trimestre clos le 30 juin, le groupe, numéro un incontesté dans l'édition de jeux vidéo accusait une perte de 58 millions de dollars, alors qu'il en avait gagné 25 millions un an auparavant. Le chiffre d'affaires a chuté de 432 à 365 millions de dollars.

Malgré le succès de titres-phares tel le jeu GTA: San Andreas, Halo2 et World of Warcraft, sans parler de ses jeux de sport, sa grande spécialité, EA semble souffrir de l'arrivée prochaine des nouvelles consoles. Les consommateurs attendent la sortie, pour Noël prochain, de la Xbox 360 de Microsoft, puis de la PS3 de Sony. De plus, la sortie du jeu «Le Parrain», très attendue, a été reportée du troisième au quatrième trimestre 2005.