«L'émission et l'introduction en Bourse ont été couronnées de succès», s'est réjoui hier Emmi dans un communiqué. Les actions du plus grand groupe laitier suisse ont été vendues 100 francs pièce, soit le haut de la fourchette annoncée il y a dix jours. Sa capitalisation se monte ainsi à 430 millions de francs.

Emmi a placé dans le public un total d'un million d'actions nominatives d'une valeur nominale de 10 francs, dans le cadre d'une augmentation de capital. Par ailleurs, l'option de surallocation («greenshoe»), portant sur 85 000 titres supplémentaires, a été exercée.

Le premier jour de cotation à la Bourse suisse a lieu ce lundi. Le flottant du groupe représente désormais environ un quart de son capital. Fort de son succès, Emmi va utiliser l'argent levé pour financer son expansion à l'étranger et renforcer ses structures de distribution. L'an passé, Emmi a réalisé un chiffre d'affaires de 1,917 milliard de francs, dont 435 millions à l'étranger.

Sur le seul premier semestre 2004, le groupe a généré des ventes de 938 millions de francs, soit 2% de plus qu'un an auparavant. Son bénéfice s'est quant à lui accru de 2% également, à 22 millions.

Dans le cadre de son expansion, Emmi vise plus particulièrement les marchés allemand, autrichien, italien et nord-américain. S'il procédera à des acquisitions, le groupe compte aussi poursuivre sur la voie du développement de produits innovants. Le principal actionnaire d'Emmi est l'association des producteurs de lait de Suisse centrale (ZMP).