Les employés de Swissmetal à Reconvilier, dans le Jura bernois, et à Dornach (SO) recevront leur salaire de juillet. Un accord a été obtenu après des négociations entre les cantons de Berne et de Soleure, le syndicat Unia et le Seco.

Cette annonce du commissaire provisoire au sursis concordataire est un soulagement pour les quelque 450 employés après une attente liée aux problèmes de liquidités du groupe métallurgique soleurois. Les collaborateurs peuvent s’annoncer au bureau du personnel de Swissmetal et signer une déclaration de cession pour la caisse de chômage du canton de Soleure.

Le montant versé par les pouvoirs publics n’a pas été divulgué. Le virement du salaire sera effectué dans un délai maximal de trois jours ouvrables, précise jeudi le commissaire provisoire au sursis concordataire, Fritz Rothenbühler. Le personnel avait dû prendre ses vacances sans être payé et sans savoir si la production dans les usines allait reprendre.

Reprise du travail

En parvenant à cet accord, les deux cantons concernés, Unia et la caisse de chômage représentée par le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) effectuent une contribution pour la sauvegarde de l’avenir de Swissmetal Industries, estime le commissaire Rothenbühler. Tous ces partenaires demandent à présent que le travail reprenne lundi dans les deux usines après les vacances annuelles.

Le versement des salaires constituait une condition importante en vue de la reprise de la production après la fermeture annuelle, a relevé Unia. Repreneur potentiel de Swissmetal Industries, la société française Le Bronze Industriel a soumis une offre avec, parmi les conditions fixées, une reprise de l’activité le 8 août.

Banque créancière

C’est justement pour permettre cette reprise du travail que le syndicat Unia appelle la banque créancière BNP Paribas à contribuer à régler la question du dépôt de matières premières bloqué. Du commissaire provisoire et du groupe Swissmetal, Unia exige qu’ils élaborent au plus vite une solution industrielle pour Reconvilier et Dornach.

C’est le 20 juillet que Swissmetal Industries a obtenu un sursis concordataire provisoire pour une période de deux mois.