Il y eut les trois amendes infligées à Microsoft entre 2004 et 2013. Puis ce fut au tour de Google, entre 2017 et 2019, d’être sanctionné à trois reprises par Bruxelles. Progressivement, c’est un autre géant américain du numérique qui attire l’attention de l’Union européenne (UE): Apple. Par petites touches, la Commission européenne constitue un vaste dossier à charge contre la multinationale dirigée par Tim Cook.