Il y a les paroles. Et il y a les actes. En 2015, Tim Cook, directeur d’Apple, avait lancé plusieurs attaques frontales contre Google, accusé de ne faire aucun cas de la vie privée des utilisateurs de ses services et en cherchant par tous les moyens à leur soumettre des publicités ciblées. Ces propos avaient fait grand bruit. Mais, quelques mois plus tard, les deux géants de la technologie semblent réconciliés. Au point que l’on se demande si le clash de 2015 avait d’abord été un coup marketing.

La semaine passée, l’on apprenait en effet qu’Apple est en train de migrer une grande partie de ses données des serveurs d’Amazon vers ceux de Google. Pour ses services iCloud, la marque à la pomme comptait jusqu’à présent sur les centres de données d’Amazon, numéro un mondial de ce marché. Mais c’est Google qui est actuellement en train de rafler des contrats à plusieurs centaines de millions de dollars par année. Avant que, selon plusieurs sites spécialisés, Apple ne migre ses données vers ses propres centres, dont plusieurs sont en construction aux Etats-Unis et en Europe.

Ce petit exemple montre combien l’interdépendance est importante entre ces sociétés, concurrents sur certains marchés, mais partenaires d’affaires dans de nombreux domaines.