Au commencement, il y a une dénonciation, ou parfois un scandale: un ou plusieurs collaborateurs d’une entreprise en accusent un autre de harcèlement psychologique ou sexuel.

Face à de telles accusations, comment y voir clair? Rappelons que la jurisprudence définit le mobbing comme «un enchaînement de propos et/ou d’agissements hostiles, répétés fréquemment sur un certain laps de temps […], par lesquels un ou plusieurs individus cherchent à isoler […] voire à exclure une personne de son lieu de travail». Le harcèlement sexuel, lui, est un acte commis par des «personnes qui […] importunent une personne […] par des propositions malvenues, […] des comportements déplacés».