Technologie

Pour les entrepreneurs suisses, la Silicon Valley demeure un must

Swisscom, la Banque cantonale vaudoise et Venturelab continuent à envoyer des créateurs de start-up en Californie. La Silicon Valley n’a pas perdu son pouvoir d’attraction

Les Cassandre ne cessent de prédire la fin de la Silicon Valley, supplantée par d’autres lieux d’innovation aux Etats-Unis, en Chine ou en Inde. Il n’en est rien et ce petit territoire de Californie conserve un pouvoir d’attraction important pour les entrepreneurs et aspirants entrepreneurs suisses. Alors que Swisscom vient de lancer la septième édition de son StartUp Challenge, la Banque cantonale vaudoise (BCV) et Venturelab continuent à déployer des efforts similaires.

Depuis 2013, l’opérateur télécoms accompagne cinq start-up dans la Silicon Valley pour les faire rencontrer des investisseurs et des partenaires potentiels, mais aussi suivre des cours afin d’améliorer leurs présentations («pitches») et rencontrer des entrepreneurs à succès. Organisé en partenariat avec Venturelab, organisme de soutien aux jeunes sociétés, le StartUp Challenge attire chaque année une centaine de concurrents. Ces derniers doivent soumettre un dossier de candidature jusqu’au 19 mai auprès de Swisscom. Une première sélection de dix start-up sera annoncée en juillet, avant que les cinq lauréats soient connus fin août. Le voyage en Californie est prévu du 20 au 26 octobre et Le Temps y accompagnera les sociétés sélectionnées.