Dès lundi, les 120 employés de Devillard devront présenter chaque semaine leur certificat covid pour travailler. S’ils ne disposent pas du sésame numérique, ils devront se faire tester sur place. La PME genevoise active dans la bureautique et l’informatique est une des premières entreprises suisses à franchir le pas. Sans doute pas la dernière.

Mercredi, le Conseil fédéral a clarifié cet objet dans l’ordonnance sur le Covid-19. Selon l’exécutif, moyennant certaines conditions à respecter, une entreprise est désormais «habilitée à vérifier que son personnel dispose d’un certificat si cela permet de définir des mesures de protection appropriées ou de mettre en œuvre un plan de dépistage».