Bourses

Les entreprises n’ont jamais autant investi pour détruire leurs propres actions

Croulant sous les liquidités, les grands groupes cherchent à booster le cours de leurs actions en rachetant des milliards de titres. Si la manœuvre séduit les investisseurs, elle masque de moins en moins les contre-performances boursières

Nestlé, Glencore, Swiss Re: les moissons de chiffres se suivent et se ressemblent. Rien que sur la semaine du 14 au 21 février, ces multinationales ont profité de leurs résultats annuels pour annoncer l’accélération ou la reconduction de leurs programmes de rachats d’actions portant sur plus de 23 milliards de francs.

Lire aussi: Glencore et le charbon; les raisons importent peu