Plus de 40 entreprises suisses, allant des PME aux mastodontes, participent à la troisième édition de la China International Import Expo (CIIE), qui a lieu du 5 au 10 novembre à Shanghai. Objectif: conquérir de nouvelles parts de marché. Au départ, cette foire était la réponse de Pékin aux critiques internationales selon lesquelles la Chine protectionniste fermait ses portes aux importations, mais accumulait des montagnes d’excédents commerciaux en exportant tous azimuts le made in China. Cette critique était même à la base de la guerre commerciale qu’avait lancée l’administration Trump en 2018.

Lire aussi: Plan quinquennal: la Chine se prépare à compter davantage sur elle-même