• Le distributeur pharmaceutique Galenica publie un chiffre d’affaires en progression de 6,9% à 2,7 milliards de francs et un bénéfice net en hausse de 40,4% à 189,4 millions de francs. Avant impôts et taxes (EBIT), le résultat s’inscrit à 263,4%, soit une hausse de 70,9% sur une année. La société bernoise, qui vient d’annoncer le rachat de la chaîne de pharmacies Sun Store, s’attend à une croissance de 10% pour l’année 2009.

• La compagnie d’assurance Helvetia annonce une chute de 42,7% de son bénéfice, à 230,5 millions de francs. Le total des primes encaissées est de 5,7 milliards pour l’exercice écoulé, en hausse de 3,8% sur une année. La division assurance-vie progresse de 9,2% à 3,15 milliards. L’assureur saint-gallois proposera un dividende de 13,50 par action, dit son communiqué.

• Le chocolatier Lindt & Sprüngli publie un chiffre d’affaires 2008 de 2,93 milliards de francs, en hausse de 5,8% en monnaies locales, et un résultat net en hausse de 4,4% à 261,5 millions de francs sur un an. Le groupe s’attend à ce que la mauvaise conjoncture à venir pèse sur ses résultats 2009. Son rapport annuel complet est à disposition sur son site internet.

• Le fabricant de composants électriques Huber + Suhner présente un chiffre d’affaires 2008 en hausse de 4% à 760 millions de francs (+11% en monnaies locales), et un résultat net en recul d’un quart à 60,2 millions de francs. La vente de son unité Berkol a permis de dégager un gain exceptionnel de 8 millions de francs. Le résultat opérationnel (EBIT) s’inscrit en hausse de 1,6% à 85,3 millions. La baisse de 3,6% des entrées de commande (à 755 millions) contraint le groupe appenzellois à supprimer 100 postes sur 3500 dans le monde. En Suisse, cette mesure concerne 25 postes, et une dizaine d’employés ont été mis au chômage partiel.

• Le fabricant de revêtements de sol Forbo annonce un chiffre d’affaires en recul de 4% à 1,92 milliard de francs (+1,7 en monnaies locales), mais un bénéfice largement entamé par des facteurs exceptionnels. En recul de 85% à 16 millions de francs, le bénéfice net du groupe zougois a dû être réajusté de sa participation dans la société Rieter. Le groupe n’avance aucune prévision pour l’année en cours, mais se prépare à une conjoncture difficile.