Pourquoi la Banque cantonale neuchâteloise a-t-elle mis des années avant de se rendre compte qu’elle était victime d’une escroquerie? La question se pose après que l’établissement a confirmé mercredi avoir porté plainte contre un ancien cadre. Entre 2013 et son licenciement l’an dernier, l’homme, identifié par ArcInfo comme étant alors trésorier de la BCN, aurait commis des fraudes pour un montant estimé à environ 10 millions de francs. Une dizaine de ses proches auraient bénéficié de ses agissements.