Pourquoi ne peut-on pas vacciner plus vite? C’est la question du moment, notamment en Suisse. Elle est d’autant plus brûlante que les variants du virus se propagent et que, dans à peu près chaque canton, on est prêt à inoculer massivement, mais on attend faute de doses. Jeudi, l’agence Bloomberg relève avec une pointe d’ironie que la Suisse, d’habitude si ponctuelle, est en retard.