Les Etats ne font pas ce qu’il faut pour relancer les voyages internationaux. De ce fait, ils mettent en péril le secteur aérien et celui du tourisme, qui sont déjà ravagés par le Covid-19 depuis dix-huit mois. Un rebond de ces deux activités est prévisible cet été, et les déplacements intérieurs dans des pays comme la Chine et les Etats-Unis ont déjà repris. Mais les vols long-courriers sont en baisse. En Europe, ils ont chuté d’environ 80% par rapport à 2019. Il peut y avoir une amélioration mais les perspectives sont encore incertaines.

Lire également: Comment Pékin tente d’imposer ses vaccins