L'Australie et les Etats-Unis ont annoncé, mercredi 17 novembre, avoir levé les derniers obstacles à la mise en œuvre à compter du 1er janvier d'un accord de libre-échange entre les deux pays. Le ministre australien du Commerce, Mark Vaile, et son homologue américain, Robert Zoellick, ont échangé des notes diplomatiques lors du sommet Asie-Pacifique qui se tient actuellement à Santiago du Chili. Cet accord, qui a été signé au mois de mai et qui a été ratifié par les parlements des deux pays, «va supprimer plus de 99% des barrières douanières sur les biens industriels entre les deux pays», s'est réjoui le négociateur américain qui a toutefois «omis» de préciser que Washington avait choisi de ne pas inclure le sucre dans ce pacte. Cette clause représente à elle seule un manque à gagner d'environ 380 millions dollars par an pour l'Australie.

Canberra souhaite toutefois visiblement se concentrer sur les aspects positifs de cet accord qui devrait apporter dès l'an prochain des retombées économiques de 120 à 150 millions de francs pour le seul secteur agricole. «Cet accord bilatéral est le plus important que l'Australie ait jamais conclu», a résumé Mark Vaile. Le premier ministre australien, John Howard, a estimé, jeudi, que ce pacte pourrait créer 30 000 emplois dans son pays. «Les bénéfices de cette entente sont importants et ils vont s'accroître avec le temps, a précisé le chef de file du Parti libéral. En se liant à l'économie la plus puissante que le monde ait jamais connue, l'Australie a saisi une opportunité qui ne se produit qu'une seule fois dans votre vie.»

Canberra souhaite également se rapprocher de ses voisins asiatiques. Les textes de loi destinés à officialiser l'accord de libre-échange signé au mois de juillet par M. Howard et le premier ministre thaïlandais, Thaksin Shinawatra, ont été présentés, mercredi, aux députés fédéraux. Ce pacte, qui devrait également entrer en vigueur le 1er janvier, devrait avoir des retombées de 2,75 milliards de francs pour l'économie australienne.

Doubler les investissements

«Plus de la moitié des 5000 taxes à l'importation qui existent en Thaïlande (ndlr: cela concerne près de la moitié des exportations australiennes) vont disparaître le jour de l'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange, a annoncé Bruce Billson, le secrétaire parlementaire pour les Affaires étrangères et le commerce. Plus de 630 millions de francs d'exportations australiennes en Thaïlande vont bénéficier immédiatement de ces baisses de tarifs.»

En se rendant en compagnie de son homologue néo-zélandais, Helen Clark, au sommet de l'Association des nations du Sud-Est asiatique (ASEAN) qui se tiendra du 29 au 30 novembre à Vientiane au Laos, John Howard va également tenter d'accélérer les négociations visant à conclure un accord de libre-échange entre les deux voisins de la mer de Tasman et les dix pays membres de ce groupe (Thaïlande, Singapour, Philippines, Cambodge, Laos, Birmanie, Indonésie, Malaisie, Brunei et Vietnam). Un pacte entre ces douze nations devrait doubler le commerce et les investissements bilatéraux d'ici à 2010.