«Personne ne sera en sécurité aussi longtemps que tout le monde ne le sera pas.» Cette phrase a résonné à maintes reprises jeudi lors du lancement de l’appel de fonds pour financer l’accès aux vaccins anti-Covid-19 pour les pays pauvres. A cette occasion, les Etats-Unis ont confirmé leur contribution de 2 milliards de dollars au Covax, ce mécanisme qui veut mobiliser des fonds, négocier l’achat des vaccins anti-Covid-19 à des prix de gros et les distribuer aux pays pauvres. Mais malgré cette contribution, il manque encore 1,9 milliard de dollars à ce mécanisme mis en place par l'Organisation mondiale de la santé  (OMS) et l'Alliance pour les vaccins (Gavi) pour atteindre l’objectif de livrer deux milliards de doses vers tous les continents.

Lire aussi: Les Etats-Unis entrent dans le grand jeu de la «diplomatie des vaccins»