La Chine n’a pas respecté ses engagements pris dans le cadre de l’accord commercial signé avec les Etats-Unis en janvier. Pour mettre fin à la guerre commerciale, elle devait acheter des produits américains, notamment énergétiques et céréaliers, pour 200 milliards de dollars en 2020. Mais elle est loin du compte. Pékin se défend et affirme que tous les circuits d’échange globaux étaient paralysés pendant près de quatre mois à cause du Covid-19.

Cette question sera le principal sujet de discussion lors de la rencontre prévue ce samedi par vidéo entre le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer et le vice-premier ministre chinois Liu He. Les deux hommes étaient parvenus à cet accord après deux ans de surenchère. Les Etats-Unis avaient allumé le feu en mars 2018 en frappant des importations en provenance de Chine d’un droit de douane punitif. Une mesure justifiée, selon eux, pour faire fondre le large déficit commercial américain par rapport à la Chine. L’an dernier, il était de 616 milliards de dollars, en baisse de 1,7% par rapport à l’année précédente.