Ford obtient de loin la plus grande part de cette somme: 5,9 milliards de dollars. Le directeur général de Ford Alan Mulally a déclaré dans un communiqué que cette somme participerait à un programme d’investissement de 14 milliards prévu sur sept ans pour des véhicules bénéficiant de technologies avancées.

«Notre partenariat avec le département de l’énergie nous aidera à adapter nos usines américaines plus rapidement pour produire des véhicules économes et respecter les nouvelles normes rigoureuses» en la matière, a-t-il ajouté.

Nissan obtient de son côté 1,65 milliard de dollars, et Tesla, spécialiste des voitures électriques, 465 millions. En revanche, General Motors et Chrysler, qui ont déjà obtenu des dizaines de milliards de dollars d’aide gouvernementale depuis décembre pour survivre, ne bénéficient pas de ce programme.