Donald Trump, candidat à la Maison-Blanche, avait fait de la Chine l’une de ses cibles préférées. Elu président, il la soumet à des pressions qui montent crescendo: guerre commerciale interminable, accusation d’espionnage contre ses entreprises technologiques – dont Huawei et ZTE, par ailleurs bannies du marché américain, arrestation au Canada à la demande des Etats-Unis et demande d’extradition de la fille de Ren Zhenfei, fondateur de Huawei.