Livre

Etes-vous un tigre, un chat ou un dinosaure?

Titre: Etes-vous un tigre, un chatou un dinosaure?
Qui ? Stéphane Garelli
Chez qui ? Slatkine

L’économie donne parfois matière à des livres indigestes. C’est tout le contraire avec «Etes-vous un tigre, un chat ou un dinosaure?», l’ouvrage de Stéphane Garelli qui vient de paraître aux éditions Slatkine. Pour le professeur à l’IMD et à l’Université de Lausanne – qui est aussi président du Temps – l’économie doit brasser large, s’intéresser tout aussi bien aux comptes des Etats qu’à la sphère intime.

Structuré autour de «100 questions sur comment la compétitivité influence votre vie», l’ouvrage se lit à toute vitesse et nous fait pénétrer dans les réflexions tout à la fois limpides et pertinentes de son auteur. Ce dernier donne un relief original aux réponses à des questions comme «l’économie est-elle amorale?», «faites-vous partie de la classe moyenne?», «êtes-vous indispensable?» ou «écrire à la main a-t-il un avenir?».

Beaucoup de nos contemporains pensent que, au fond, l’économie est une machine à broyer et nous, pauvres petits êtres, suivons sa folle logique. Vraiment? Stéphane Garelli, qui a dirigé pendant 25 ans les études sur la compétitivité des pays à l’IMD, démontre au contraire que rien n’est écrit par avance. Les Etats, les entreprises et les individus peuvent prendre leur destin en main et travailler à leur bonheur. Comment? En améliorant leur économie. Mais attention, il faut parfois prendre des décisions contre-intuitives et ne jamais crier victoire.

Ainsi, un pays qui a des ressources en matières premières trop importantes a plus de chances d’échouer que de réussir. Tout comme un manager qui réfléchit trop risque invariablement de passer à côté d’une opportunité. «Si vous voulez être sûr à 100%, vous serez en retard à 100%», confia un jour Bill Hewlett, d’Hewlett-Packard, à Stéphane Garelli. Il n’y a aucune feuille de route précise en matière d’économie comme de management. La réflexion de Stéphane Garelli porte sur l’économie en général, le monde, les entreprises, la société et pour finir sur «vous!», le chapitre qui donnera la réponse au titre du livre.

S’il n’y a pas de recettes pour réussir dans le livre, le lecteur découvrira d’excellents éclairages, des citations percutantes et des prises de position chères à l’auteur, tenues tout au long de sa carrière. Stéphane Garelli a ainsi toujours détesté la sélection par les maths dans le système éducatif. Ou plaidé pour l’importance de prendre en compte le système de valeurs d’un pays pour le comprendre plutôt que de le juger sur ses seules performances économiques. C’est la base de l’approche qui lui a permis de créer un classement de la compétitivité devenu une référence internationale. Et le cœur de sa vision humaniste de l’économie.