Les Bourses vont-elles bien performer ces prochains mois? Bien malin celui qui peut répondre à cette question. Il n'empêche, des études ont été menées sur les gains obtenus après une élection présidentielle américaine.

Cité par l'agence Bloomberg, John Dorfman, président de la firme américaine qui porte son nom, livre un début de réponse. Il a étudié les tendances sur l'indice S & P 500 américain depuis 1948, soit 14 élections présidentielles. Son analyse scrute le court terme. En moyenne, les Bourses ont grimpé de 2,51% dans les quatre mois ayant suivi une élection. Les présidents démocrates ont permis d'engranger 3,65%, contre 1,66% pour leurs homologues républicains.

Dans une étude, la banque Vontobel observe les tendances sur la durée d'un mandat depuis plus de 100 ans. Il ressort différents cas de figure. Les valeurs de l'indice Dow Jones américain réalisent les meilleures performances annuelles avec un président démocrate et un Congrès républicain (9,6%). Une paire entièrement démocrate rapporte 6,6%. Un couple président républicain et Chambres démocrates ramène 6,3%. Les performances boursières d'une Maison-Blanche républicaine, couplée avec un Congrès du même bord politique, sont en revanche plus faibles. Historiquement, le binôme aujourd'hui en place aux Etats-Unis, enregistre des gains de seulement 0,9%. Les électeurs pourraient s'en souvenir dans deux ans, lorsque la majorité du parlement devra être réélue.