Ce n'est désormais plus qu'une question de semaines. D'ici peu, les acquéreurs d'un nouveau PC devront utiliser une version allégée de Windows. Après six ans de bataille, la Commission européenne est en train d'obtenir ce qu'elle demande: que Microsoft livre son système d'exploitation sans Media Player, son logiciel de lecture de fichiers vidéo et audio, afin de favoriser la concurrence. Une mesure qui concernera la Suisse.

Selon Microsoft, la Commission européenne pourrait bientôt donner son feu vert au lancement de ce nouveau Windows. Il ne s'agit que de l'une des deux mesures exigées il y a un an par Bruxelles, qui condamnait alors Microsoft à une amende de 497 millions d'euros pour abus de position dominante. La seconde mesure, la mise à disposition facilitée de code source pour ses concurrents, fait toujours l'objet d'un intense bras de fer.

La création de cette version allégée de Windows, finalement baptisée Windows XP Home Edition «N» n'aura pas été facile. La semaine passée, Microsoft suggérait une liste de dix noms, dont Windows XP Reduced Media Edition, une appellation peu du goût de Bruxelles. La firme de Bill Gates affirmait récemment que la suppression de Media Player allait «poser un certain nombre de problèmes techniques», car 186 fichiers de Windows devaient être supprimés. Horacio Gutierrez, responsable juridique de Microsoft en Europe, affirmait hier que 99% des problèmes techniques étaient résolus.

Windows XP Home Edition N sera aussi vendu en Suisse dans quelques semaines. «Nous avons décidé de commercialiser uniquement la version sans Media Player pour harmoniser nos produits avec ceux vendus dans l'Union européenne, explique Aurel Hosennen, porte-parole de Microsoft Suisse. Le prix de Windows ne changera pas, et il sera possible de télécharger gratuitement Media Player depuis le site web de Microsoft.» Aujourd'hui, Windows est vendu seul environ 400 francs, et environ 120 francs lors de l'achat d'un ordinateur. Dans ce cas, l'utilisateur n'a droit ni au support technique par téléphone, ni à l'imposant manuel de Windows.

«De meilleurs logiciels»

Les fabricants de PC affinent leurs stratégies. HP ne compte pas vendre de versions allégées de Windows en Suisse. «Mais en même temps, nous proposons le logiciel iTunes (ndlr: édité par Apple) avec nos appareils», explique Beat Welte, porte-parole de HP. «Nous pourrions laisser le choix à nos clients entre les deux versions de Windows. Notre centrale en Allemagne tranchera», avance Dominik Guenter, account manager chez Fujitsu-Siemens. De son côté, Dell n'a pas non plus pris de décision définitive.

La vente de Windows sans Media Player incitera-t-elle les consommateurs à opter pour des logiciels concurrents? «Il y a deux types d'utilisateurs, explique Frédéric Hubleur, vendeur au magasin d'informatique Steg de Lausanne. Ceux qui téléchargeront, sans se poser de question, Media Player dès que Windows le proposera à l'écran. Et ceux qui chercheront par eux-mêmes un logiciel de meilleure qualité, tel Winamp ou Real Player.»

Aujourd'hui, Media Player détient environ 38% de parts de marché dans les logiciels multimédias. L'annonce du lancement de la version allégée de Windows va réjouir RealNetworks, éditeur de Real Player, qui estimait la semaine passée que «plus Microsoft traîne les pieds, plus il prive les consommateurs des avantages de la concurrence, de l'innovation et du choix».